La Colline, Théâtre National
Texte, mise en scène et jeu Wajdi Mouawad
Un spectacle du cycle Domestique

Harwan pourrait être n’importe qui.

Cela pourrait être n’importe qui et c’est bien là la douleur.

Et c’est comme pour tout le monde qui, se réveillant chaque matin et se regardant dans la glace, pense : « cela pourrait être n’importe qui ». Et la vie, comme une énigme, joyeuse ou malheureuse, la vie engluée dans un temps trop linéaire, comme une flèche.

Cela pourrait être n’importe qui. Il pourrait s’appeler n’importe comment.

C’est ce que, du moins, il pense, lorsqu’on lui demande son prénom.

Harwan est cet étudiant montréalais sur le point de soutenir sa thèse sur une figure tutélaire du théâtre québécois, Robert Lepage.

Il est aussi ce jeune homme d’origine libanaise qui, apprenant que son père est dans le coma, est entrainé sous les couches profondes de ce qu’il y a de multiple en lui.

Il est Wajdi, le fils, lorsque sa soeur lui révèle qu’enfant il ne s’exprimait que par la peinture. Et lorsque l’auteur metteur en scène, qui use le verbe et interroge la langue, se tait… le geste et la couleur jaillissent dans une écriture qui entrelace mots, sons et images.

Il est nous, lorsque nous questionnons notre identité « Qui sommes-nous et qui croyons-nous être ? ».

Wajdi Mouawad

 

texte, mise en scène et jeu Wajdi Mouawad

dramaturgie, écriture de thèse Charlotte Farcet

conseiller artistique François Ismert

assistante à la mise en scène Irène Afker

scénographie Emmanuel Clolus

éclairage Éric Champoux

costumes Isabelle Larivière

réalisation sonore Michel Maurer

musique originale Michael Jon Fink

réalisation vidéo Dominique Daviet

 

 

Les voix

Layla Nayla Mouawad, Professeur Rusenski Michel Maurer, La libraire Isabelle Larivière, Robert Lepage Robert Lepage, Le Père Abdo Mouawad, Le Médecin Éric Champoux

Musiques additionnelles

Al Gondol Mohamed Abd-Em-Wahab, Habaytak Fayrouz, Una furtiva lacrima de Donizetti par Caruso

Texte additionnel

Le Retour du fils prodigue, Luc 15-21 est tiré de la traduction de la Bible de Jérusalem

Seuls chemin, texte et peintures a paru aux Éditions Leméac / Actes Sud- Papiers en novembre 2008.

 

production La Colline – Théâtre National

coproduction Au Carré de l’Hypoténuse-France, Abé Carré Cé Carré-Québec, compagnies de création, Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, le Grand T – théâtre de Loire-Atlantique, Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, la Comédie de Clermont-Ferrand – Scène nationale, Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées, le Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal, LeManège.Mons Décor construit aux ateliers du Grand T

Un remerciement tout particulier à Patrick Le Mauff, Robert Lepage, Nayla Mouawad, Abdo Mouawad, Marie-Eve Perron, Alain Roy. Remerciements à Lynda Beaulieu, Marie Gignac et le Carrefour International de Théâtre de Québec, Pr. Jean-Pierre Farcet, Dr Hassan Hosseini neurologue, Georges Banu, Jean-François Dusigne, Marcel Martin, Rose Dibilio ;

Aux équipes du Théâtre national de Toulouse, du Grand T à Nantes et de l’Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie pour le travail accompli au cours des répétitions.

 

© Thibault Baron

Centre d’Animation de Beaulieu

mercredi15/03 à 19h00
jeudi16/03 à 19h00

Durée 2h