Rencontres d'automne

L’île aux pères

Superfamilles
Conception et mise en scène Liza Machover

Spectacle, installation

L’île aux pères, Ou pourquoi les pères sont ils absents ou morts

Ce projet part d’une question volontairement polémique : pourquoi les pères sont-ils absents ou morts ?

En observant les situations familiales de mon entourage, je me suis aperçue que les pères étaient, dans de nombreux cas, soit absents physiquement, soit émotionnellement désengagés et que ceux décrits comme présents et attentionnés, étaient morts. Pour dépasser ces expériences personnelles et trouver d’autres récits, je me suis tournée vers les livres, les films, les chansons ou la mythologie. J’y ai trouvé des pères partis à la guerre, des pères partis au travail, en mission, en mer, à l’aventure etc. en tout cas : le motif ancré et récurrent du père absent. Pour pallier cette absence tragique et insupportable, j’ai écrit une fable et inventé une île : L’île aux pères dans laquelle seraient cachés les pères disparus.

Pour m’aider à la trouver, j’ai invité trois hommes d’une trentaine d’années : un comédien, un circassien et un danseur. Je leur ai posé beaucoup de questions : je leur ai demandé si eux aussi trouvaient que les pères disparaissent, je leur ai demandé ce que ça leur fait d’être un homme aujourd’hui, s’ils souhaitent devenir père et, si oui, ce qu’ils souhaiteraient transmettre ou non à leur enfant. Ces trois fils ont posé les mêmes questions à des pères, des pères de l’âge du leur et qui vivaient près des lieux qui nous ont accueillis. Ils ont passé du temps avec eux, ils ont dansé avec eux et leur fils, ils ont tenté de délier la parole, de les écouter. Ces échanges et moments ont été filmés, enregistrés. Ils sont la matière, le grain de sable et le bout de rocher de l’île. À travers cette recherche entre réalité et fiction, nous tentons d’explorer les questions de paternités, de masculinités et de transmissions. Au delà de son aspect artistique, ce projet a pour but de faire parler et de nous transformer nous, celles et ceux que nous rencontrons.

 

Conception et mise en scène : Liza Machover

Collaboration artistique et interprétation : Florian Bessin, comédien circassien – Julien Moreau, comédien danseur – Thibault Villette, comédien

Aide à la dramaturgie : Carolina Rebolledo Vera. Conseils : Alex Mesnil

Scénographie :  Carine Ravaud aidée par Florian Bessin

Chorégraphie : Marie Rasolomanana

Sons et régie générale Benjamin Möller

Création lumières et régie lumières Maureen Sizun Vom Dorp

Montages vidéo / Captations Vidéos Alex Mesnil / Alex Mesnil et Claire Dantec

Costume de Sangohan Jonathan Devrieux Témoignages Les pères de Monthelon, les pères de Merville Franceville, les pères de Caen, les pères de Saint Nazaire, les pères de Paris, les collégiens du bocage de Vire, les élèves de l’école Albert Camus à Saint Nazaire etc. Administration Jeanne Humbert

 

 

Production Superfamilles Coproductions Le Préau – CDN de Normandie Vire, Le Château de Monthelon, Bain Public Saint-Nazaire, Théâtre de la Renaissance Aide à la création de la DRAC Normandie – Ministère de la Culture Aide à la maquette et aide à la création de La Région Normandie Aide à la création du Département du Calvados Aide à la création de la ville de Merville-Franceville Soutiens Théâtre Paris-Villette – Dispositif SPOT, Le 104, Théâtre de la Renaissance, Journée Maquettes de l’ODIA, L’Étincelle et le CDN de Rouen, Le Préau – CDN de Normandie-Vire, Bain Public, Château de Monthelon, Latitude 50 – Pôle des arts du cirque et de la rue (Marchin, Belgique)

 

© Cyrielle Voguet

La Soufflerie - CEAT

mercredi19/10 à 17h00
jeudi20/10 à 21h00

Durée 2h00