Cie FluO
Nadia Larina

Une table, une chaise, un journal, le son des infos à la radio. Mon personnage qui se réveille, s’habille d’une veste, met des chaussures, et puis danse sa nostalgie d’un pays déchiré par les extrêmes, accompagné par la voix de Vyssotski, censuré le temps de l’Union Soviétique.

Les meubles deviennent mes partenaires de danse, je glisse dessus, dessous, je les renverse, je tape les pieds dans une rage impuissante…

Un foulard coloré couvre mes cheveux pour tomber et devenir une robe, un masque de cheval cache mon visage, évoquant la violence, la guerre, l’histoire douloureux des purges staliniennes.

Puis la musique de Victor Tsoï, un artiste rock qui chantait au début de la péréstroïka gorbatchévienne «Nos cœurs demandent des changements, nos yeux demandent des changements ». J’applique la peinture jaune et bleue sur mon corps (les couleurs du drapeau ukrainien), puis mets la couronne de fleurs, je me dénude le torse et je lève un point pour évoquer l’image des Femen, association féministe née en Ukraine. J’utilise mon corps comme une arme de contestation.

 

 

Année de création : 2018
Idée originale, chorégraphie et danse : Nadia Larina
Musique originale, régie son : Bastien Fréjaville

Méta QG

dimanche29/01 à 15h00

Durée 36 minutes