Rencontres d'hiver

Entre ses mains

Cie Le Grand Nulle Part
Méta Coprod

Des urgences, un service de médecine interne, un service de réanimation et un centre de rééducation. Des infirmier.ière.s, une urgentiste, des aides soignant.e.s, des internes et des externes, une directrice des ressources humaines, une agente d’entretien, deux sœurs venues prendre des nouvelles de leur frère, une interne passée de l’autre côté du lit.

De ces parcours qui se croisent émerge l’architecture d’un grand bâtiment, une sorte de ville. Présences silencieuses et rituels répétés, urgences ou attentes ; veilles ou soins quotidiens dévoilent un ballet de rencontres dans ce lieu si particulier ; où tout le monde une fois dans sa vie passe, où l’on naît toujours et où l’on meurt parfois.

Écrit pour cinq comédien.ne.s, ce spectacle nous raconte l’hôpital public du point de vue de celles et ceux qui accompagnent la maladie, soignant.e.s et proches aidants. Il est une traversée sociétale et poétique où se mêlent partitions chorales et intérieures, chorégraphies ludiques et décalées. On y raconte les ratés, les dérapages, les chutes, le fiasco et les débordements ; les déclarations à la vie criées du fond des ventres, à venir en aide, à faire du mieux qu’on peut.

 

 

Processus et création

 

Ce projet est né de l’envie de parler de l’hôpital public avec comme point de départ la relation sensible qui se tisse entre malade, soignant.e.s et proches aidants.

Il est d’abord venu d’une nécessité, celle de comprendre les frustrations et les colères de soignant.es, en particulier de nos entourages, qui confient ne plus pouvoir remplir leur mission dans un système de santé qui nie une part importante de leur métier : la relation humaine et le soin.

L’appréhension sensible de ce spectacle émerge d’une enquête menée depuis le réel et sa transformation en une fiction. C’est un regard non pas objectif ou globalisant mais qui se situe dans un contexte précis : en salle d’attente ou dans un box, en salle de soin ou dans les vestiaires, dans une chambre ou lors d’une opération. Depuis les corps et les émotions qui s’inscrivent et se heurtent le temps de la maladie.

La parole théâtrale sera celle de l’action et de ce qui ne peut être dit en temps normal, l’épuisement, l’empathie, la sympathie voire l’amour, pour faire de la scène de théâtre un espace de dévoilement des ressentis, des cas de consciences, des colères qui surgissent dans cette machine-hôpital qui soigne et qui parfois décourage et broie. Pour écouter, voir, et éprouver chaque point de vue, passer de l’un à l’autre comme avec une caméra et changer de perspective à travers un regard, une focale différente et mouvante.

 

 

Texte. Julie Rossello-Rochet
Mise en scène. Julie Guichard
Avec Liza Blanchard, Ewen Crovella, Manon Payelleville,
Nelly Pulicani et Côme Thieulin
Scénographie. Camille Allain-Dulondel
Costumes. Bertrand Nodet
Lumières. Arthur Gueydan
Création musicale et sonore. Morto Mondor
Regard chorégraphique. Jérémy Tran
Régie Générale. Bastien Gerard
Administration, production et diffusion. Julie Lapalus
Soutien administratif. Iona Petmezakis

 

Production Cie Le Grand Nulle Part

Coproductions : Théâtre de Villefranche-sur-Saône – Scène conventionnée, La Mouche de Saint- Genis-Laval, L’Échalier – Atelier de Fabrique Artistique de St-Agil, Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia, Théâtre de la Croix-Rousse, Le Méta Centre dramatique national de Poitiers Nouvelle Aquitaine, La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc, Théâtre Romain Rolland – Scène conventionnée de Villejuif, PIVO – Théâtre en territoire – Scène conventionnée d’intérêt national du Val d’Oise, S’il vous plaît – Scène conventionnée de Thouars, Théâtre des Ilets – Centre dramatique national de Montluçon

Avec le soutien du Ministère de la Culture – Aide au compagnonnage, de la DRAC Auvergne- Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpe, du département du Val-de-Marne, du Point Ephémère – Paris, de La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, du Groupe des 20 Auvergne-Rhône-Alpes, du Théâtre 13 – Paris, une maquette a été présentée dans le cadre du Festival Fragments – La Loge, sur proposition du Théâtre 14 – Paris

Avec l’aide de l’Agence régional de santé Auvergne-Rhône-Alpes, la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du programme régional Culture et Santé, animé par interstices

Remerciement à l’Institut de formation en soins infirmiers de Thouars

 

© Camille Allain-Dulondel

 

Centre d’Animation de Beaulieu

samedi28/01 à 21h00

Durée estimée 1h45