Les processus artistiques du Méta se ramifient en plusieurs branches : Résidences, tentatives, processus courts et longs, rencontres, collectages, formes atypiques, tandems, terrains de partages… À l’image des tiges aériennes d’un rhizome, végétation souterraine et horizontale dont les racines émettent des bourgeons qui s’élèvent du sol, les ramifications puisent dans la création, s’influencent les unes les autres jusqu’à trouver quelques lignes de solidité qui émergent et permettent de se donner des rendez-vous artistiques et d’inventer des partages.


# tandem céline agniel et odile azagury


PAYS-ÂGES DE PEAU

Céline Agniel, metteuse en scène, et Odile Azagury, danseuse, sont deux artistes implantées à Poitiers depuis plusieurs années et habituées à travailler ensemble. Elles ouvrent pour Le Méta un processus qui se propose comme une exploration poétique et chorégraphique autour du thème de la peau à travers une série de courtes séquences vidéo.

Tandems

Le Méta initie la rencontre de femmes artistes de différentes générations. Réunies en tandems, elles s’engagent dans un processus artistique qui témoigne de leur vision des choses. De leurs partages adviennent des formes artistiques diverses et libres : création pour plateau, texte, objet, témoignage, film, performance, etc. Pour les premières collaborations, Le Méta ouvre le processus à des femmes artistes qui vivent à Poitiers ou qui y travaillent
depuis quelques années.
D’autres tandems viendront se rajouter au fil des saisons.