Les processus artistiques du Méta se ramifient en plusieurs branches : Résidences, tentatives, processus courts et longs, rencontres, collectages, formes atypiques, tandems, terrains de partages… À l’image des tiges aériennes d’un rhizome, végétation souterraine et horizontale dont les racines émettent des bourgeons qui s’élèvent du sol, les ramifications puisent dans la création, s’influencent les unes les autres jusqu’à trouver quelques lignes de solidité qui émergent et permettent de se donner des rendez-vous artistiques et d’inventer des partages.


Bibliothèque de la vie courante


3 fois dans la saison, Le Méta invite les habitant.e.s de toutes générations, où chacun.e vient avec quelque chose à partager : un livre, une chanson, un album, un film, un gâteau, une recette, le pitch d’une série télé, le texte ou le souvenir d’un spectacle… Dans le dispositif spatial, des fauteuils se font face et par paire, les convives circulent parmi les assises et échangent leurs impressions sur ce qu’ils ont amené.